menu
Mon panier
NOËL & idées cadeauxNOËLPort offert dès 79€je clique

Pourquoi le moustique pique ? Comment nous repère t-il ?

Les moustiques piquent pour boire notre sang. Les nutriments contenus dans le sang humain aident les moustiques femelles à nourrir leurs oeufs. Ainsi, seules les femelles piquent.
De manière générale, les moustiques se nourrissent de nectar et de sucre contenu dans les fruits. Mais pour couvrir leurs besoins énergétiques et pour permettre à leurs œufs d'arriver à maturité, les femelles adultes ont besoin des protéines présentes dans le sang des mammifères.


Le moustique utilise sa trompe, extrémité pointue de sa bouche en forme de paille (proboscis), pour transpercer la peau. Il localise le vaisseau sanguin et aspire le sang par la bouche. En même temps, il injecte de la salive qui contient un anticoagulant pour empêcher le sang de se solidifier. Si le sang coagulait autour de la bouche du moustique, il pourrait rester coincé.


Lorsqu'une femelle adulte a besoin d'un repas de sang pour nourrir ses petits, elle cherche un hôte - souvent un humain. Généralement, elle pique la nuit, au soleil levant ou en fin de journée, le soir au crépuscule. Les moustiques, comme de nombreux insectes, sont attirés par l'odeur du gaz carbonique (CO2) que les humains et autres animaux rejettent naturellement. Cependant, les moustiques peuvent aussi capter d'autres indices qui signalent la présence d'un être humain à proximité, notamment les couleurs et l'information sensorielle thermique pour détecter la chaleur corporelle.

Eviter les piqûres de moustique
Spray répulsif moustiques

Comment se protéger et ne pas se faire piquer ?

Il existe quelques bonnes pratiques pour se protéger des moustiques et éviter les piqûres :

  • Ne pas faire rentrer les moustiques à l'intérieur de la maison : installez des moustiquaires sur vos fenêtres et portes.
  • Evitez toute eau stagnante près de votre maison pour limiter la prolifération. Les moustiques peuvent se reproduire en seulement 14 jours dans une infime quantité d'eau (dans un vieux pot de fleurs, une gouttière ou un bain d'oiseaux). Si vous avez un étang, ajoutez des poissons mangeurs de moustiques comme des guppies ou des ménés, ajoutez une fontaine pour garder l'eau en mouvement ou traitez-la avec une bactérie naturelle appelée Bacillus thuringiensis.
  • Utilisez un répulsif contenant du DEET, de la picaridine ou des huiles synthétiques. Concentrez-le sur les chevilles, les pieds, le bas des jambes et les poignets.
  • Portez des vêtements de couleur claire, surtout à l'extérieur. Les tissus épais et les coupes amples rendent la tâche difficile aux moustiques pour piquer contrairement aux vêtements minces très ajustés.
  • Rendez-vous moins attirant. Les scientifiques étudient encore les raisons pour lesquelles certaines personnes sont plus souvent piquées que d'autres. Notre émission de CO2, les bactéries présentes sur notre peau, les odeurs corporelles... influent sur notre attractivité tout comme notre sang, le groupe sanguin O étant selon des études le plus apprécié des moustiques.

Répulsif et anti moustique naturel

Ils existent sur le marché une multitude de produits pour éloigner les moustiques et éviter les piqûres. Mais lequel est vraiment efficace ? Comment choisir un répulsif qui soit à la fois efficient et respectueux de l'environnement ? Nombreux sont les anti moustiques à base de produits chimiques ou synthétiques, toxiques pour la faune et la flore environnante. Mais il existe aussi en parallèle des solutions anti moustiques naturelles, comme les pièges ou les larvicides. Votre choix dépendra alors de l'ingrédient actif que vous voulez utiliser, mais aussi de la durée et de l'endroit où vous devez être protégé.

Anti moustique naturel efficace ou non ?

• Les produits à base de DEET

D'une part il y a les produits anti moustique à base de DEET (N-diéthyl-3-méthylbenzamide). C'est un anti-moustique fiable qui est utilisé depuis un grand nombre d'années. Les répulsifs anti-moustiques DEET se trouvent facilement, généralement sous forme de lotions ou de spray. Le DEET peut être très efficace. Mais vérifiez avant sa concentration, qui peut varier de 5% à 90% selon les marques. Sachez que sa toxicité est encore à l'étude, il faut être prudent, surtout si vous l'utilisez sur des enfants.


• Les produits à base d'icaridine

Son alternative est l'icaridine (picaridine ou KBR 3023). Aux mêmes concentrations, l'icaridine est aussi efficace pour éloigner les moustiques, mais elle présente certains avantages que le DEET ne possède pas : elle est inodore, non grasse, et ne causera pas d'irritation de la peau.


• Les répulsifs à base de plantes

Si vous souhaitez opter exclusivement pour un anti moustique naturel, pensez à d'autres répulsifs à base de plantes. Il existe un certain nombre de produit anti moustique contenant d'autres types d'ingrédients actifs, dont beaucoup sont dérivés des plantes. On trouve par exemple des spray anti moustique à base d'huile synthétique d'eucalyptus citronné, de citronnelle, de lavande, de sassafras ou de menthe poivrée. Ce composé est aussi efficace que des concentrations de DEET de 15 à 20%.


• Les diffuseurs au pyrèthre

Le pyrèthre est un insecticide naturel et végétal efficace contre tous les types du moustiques, y compris le Tigre. Le pyrèthre est en réalité une plante (Tanacetum cinerariifolium), qui ressemble à la Marguerite. On extrait la pyréthrine des fleurs de Pyrèthre de Dalmatie pour son effet sur les animaux à sang froid. Cette substance naturelle désorganise leurs neurotransmetteurs et paralysent leur système lymphatique.

Non toxique pour les êtres à sang chaud, dont les humains et animaux de compagnie (chien, chat, lapin...), le pyrèthre s'utilise alors couramment dans les diffuseurs pour lutter contre les moustiques à l'intérieur de la maison.


• Les alternatives aux sprays et lotions

La plupart de ces insecticides listés ci-dessus sont vendus sous la forme de lotion ou de spray à vaporiser sur la peau et sur les vêtements. Il existe néanmoins des lingettes anti moustique, imprégnées d'insectifuge. Elles permettent d'éviter les pschitt et de répandre du produit sur les aliments pendant les heures de repas. En dehors des répulsifs cutanés, il existe des bracelets dont certains sont spécialement adaptés aux enfants et des spirales anti moustiques, qui diffusent lentement une fumée qui chassera les insectes. Cette solution est idéale pendant vos repas à l'extérieur.

Piège et larvicide


• Acheter un larvicide anti moustiques


Comment tuer les larves de moustiques ? Pour empêcher l'apparition des moustiques adultes, attaquez-vous directement aux larves de moustiques qui se développent dans les zones humides.

Le larvicide en pastilles solubles est idéal pour éliminer les larves de moustiques présentes dans les eaux stagnantes : petit bassin, soucoupe de pot de fleur, arrosoir, récupérateur d'eau de pluie...


Ces pastilles anti larves de moustiques biodégradables, vendues en plaquettes, stoppent le développement des moustiques au dernier stade larvaire, empêchant leur transformation en moustique adulte. Contrairement aux répulsifs et aux sprays du commerce, le larvicide sélectif est écologique.

Il respecte l'environnement et l'écosystème du jardin. Il est inoffensif pour les animaux domestiques, les organismes aquatiques (poissons, grenouilles, libellules) et autres insectes utiles (sauf pour les crustacés, écrevisses...). Les chats, chiens et autres animaux domestiques peuvent continuer de boire l'eau traitée avec le LarvoMax sans danger. Les légumes du potager peuvent également être arrosés avec cette eau sans problème.

• Acheter un piège anti larves de moustiques Aqualab


Le piège à larves Aqualab est d'une efficacité redoutable contre tous les moustiques, y compris le moustique tigre.
Son fonctionnement est simple : des comprimés de complément nutritionnel sont dissous dans la cuve du piège pour enrichir l'eau et augmenter son attractivité. Les femelles y voient ainsi un bon endroit pour pondre. Les larves sont ensuite piégées dans le double compartiment et ne peuvent pas quitter le piège après éclosion.


Ce piège permet alors de contrôler la multiplication des moustiques en concentrant puis en détruisant les pontes. L'eau doit être suffisamment nourrissante pour attirer les femmes à pondre dans le piège plutôt qu'à un autre endroit du jardin.

Le piège s'inscrit dans une démarche de lutte biologique. Les compléments nutritionnels vendus avec sont entièrement naturels et ne présentent aucun danger pour les personnes et animaux domestiques, chiens et chats, même s'ils devaient boire l'eau contenu dans le piège.

Que faire contre le moustique tigre ?

Le moustique tigre, originaire d'Asie, a envahi de nombreuses régions du monde ces dernières années. En France, ce sont tous les départements qui sont touchés, en particulier le sud de la France où sa présence est très importante. Un hiver doux et des vagues de chaleur précoces sont propices à une densification des moustiques tigres.


Les moustiques mâles se nourrissent de jus de plantes et ne piquent pas. Les moustiques femelles cherchent du sang pour aider leurs œufs à se développer. Contrairement aux autres moustiques, le tigre se nourrit le jour et non la nuit ou au soleil couchant. Cependant, comme pour les autres moustiques, ils sont attirés par les vêtements foncés, la transpiration, le dioxyde de carbone et certaines autres odeurs. Environ quatre ou cinq jours après s'être nourrie de sang, la femelle pond ses œufs juste au-dessus de la surface de l'eau dans un contenant rigide comme un trou d'arbre, un vieux seau ou un pneu. Quand la pluie recouvre les œufs d'eau, les larves éclosent.


Pour éviter les piqûres, équipez-vous d'un piège spécifique ! Le piège à moustique tigre Mosquitaire est efficace en extérieur. Il capture les insectes dans un rayon d'environ 7 mètres. Il s'installe près des lieux de passage et d'activité : terrasse, piscine, balançoire, potager...

Sa mise en place est simple : il suffit de le brancher et d'installer la recharge d'attractif.
Le piège est écologique : pas de substances toxiques, pas d'insecticide, aucun danger pour la faune (l'appât n'attire que les moustiques. Les abeilles et autres pollinisateurs sont protégés).

Le piège Mosquitaire fonctionne avec un ventilateur qui reproduit les courants d'air chaud produits par les êtres humains. En même temps, il diffuse un appât composé d'ammoniaque, d'acide lactique et d'acide gras. Le moustique, attiré par ces attributs "humains", est aspiré dans le piège où il se déshydrate et meurt rapidement.


Quelques autres bonnes pratiques contre le moustique tigre : portez des vêtements amples et clairs, évitez toute eau stagnante et installez des nichoirs à chauve-souris pour les attirer dans votre jardin. Une chauve souris peut manger jusqu'à 3000 moustiques par nuit !

Moustique Aedes vecteur de la dengue
Moustique Aedes aegypti
Se distingue du moustique tigre (Aedes albopictus) grâce à sa forme de lyre. Le tigre a lui une ligne blanche sur le thorax, et est nettement plus noir.

Quel moustique transmet la dengue ?

Le risque de contracter la dengue a considérablement augmenté depuis les années 1940. Cette hausse est due à l'augmentation des déplacements sur de longues distances, à la croissance démographique, à l'urbanisation et au manque d'assainissement. La dengue est particulièrement répandue en Asie du Sud-Est, dans les îles du Pacifique et au Moyen-Orient. C'est une maladie endémique, présente dans les régions tropicales.


Comment la dengue se propage-t-elle et comment se transmet-elle à l'homme ? Comment la dengue se propage-t-elle ? Le virus de la dengue se transmet à l'homme par la piqûre d'un moustique infecté. Seules quelques espèces de moustiques sont des vecteurs du virus de la dengue. Le virus est transmis par les moustiques du genre Aedes, qui comprend un certain nombre d'espèces de moustiques. Certaines espèces de ce genre transmettent des maladies graves, notamment la dengue, la fièvre jaune, le virus Zika et le chikungunya. Parmi ces espèces, le principal vecteur du virus de la dengue est l'espèce Aedes aegypti.


Aedes aegypti est un petit moustique foncé que l'on reconnaît aux bandes blanches sur ses pattes et aux écailles blanc argenté sur son corps. Il ne vit que dans les régions tropicales et subtropicales du monde où la température hivernale ne descend pas en dessous de 10°C. Ces moustiques sont associés aux espaces de vie des humains. Ils passent généralement toute leur vie dans et autour des maisons où leurs œufs ont éclos.


La dengue est vecteur de maladie grave et d'épidémies. En cas d'infection, les symptômes se manifestent entre 2 et 7 jours après la piqûre : forte fièvre, vomissement, douleurs musculaires, ralentissement du rythme cardiaque, saignement... La guérison totale dure plus de 2 semaines.

Pourquoi les piqûres démangent ?

Lorsqu'un moustique mord, notre système immunitaire intervient pour nous protéger contre l'attaque. Cela ressemble à une réaction allergique et provoque l'apparition d'un bouton qui démange.

Les piqûres de moustiques provoquent des démangeaisons et des inflammations en raison de la réaction de l'organisme. Lorsque le moustique perce la peau, le corps reconnaît la salive du moustique comme une substance étrangère et cherche donc à se protéger de l'intrus en créant de l'histamine.

Le gonflement autour de la morsure est causé par l'histamine, qui est produite par le système immunitaire. L'histamine augmente le flux sanguin et le nombre de globules blancs autour de la zone affectée, ce qui provoque une inflammation.


La première fois qu'une personne est mordue, son corps peut ne pas réagir de cette façon. La réponse immunitaire est quelque chose que le corps apprend après avoir été exposé à une substance étrangère. Certaines personnes peuvent ne jamais réagir à une morsure. D'autres peuvent devenir plus tolérants à la salive d'un moustique avec le temps. Pour plusieurs, la réaction demeure constante et les piqûres de moustiques continuent d'être une source de démangeaisons.

Démangeaisons piqure de moustique

Est-ce que le fait de se gratter empire les choses ? Gratter les piqûres de moustiques peut accentuer les démangeaisons. Plutôt que de soulager, gratter une zone déjà enflammée augmente l'inflammation. Se gratter peut également augmenter le risque d'infection si la peau est à vif.

A lire aussi
Tous nos articles Fiches Conseils Traitements Naturels
1382 clients notent l'ensemble du site fr.jardins-animes.com : 4.7/5