menu
Mon panier
Lutter contre les pucerons de manière 100% naturelle et sans produits chimiques grâce à un insecte prédateur : la coccinelle !

Les coccinelles : un anti puceron naturel

La coccinelle est une excellente solution naturelle contre les pucerons. Ce petite insecte noir et rouge, aussi mignon soit-il, est très vorace !


Une coccinelle mange une cinquantaine de pucerons par jour et jusqu'à 5 000 au cours de sa vie. Si vous avez la chance d'avoir des coccinelles dans votre jardin, leurs larves mangeront leur poids en pucerons chaque jour.


Les bêtes à bon Dieu ont tendance à pondre des milliers d'œufs dans les colonies de pucerons, et quand les larves éclosent, elles n'ont plus qu'à déguster leur festin.


Si vous introduisez des coccinelles en pensant que vous empêcherez les pucerons d'entrer dans votre jardin, vous pourriez être déçu. Les coccinelles qui ne trouvent rien à manger abandonneront probablement un jardin propre à la recherche de nourriture. Il s'agit alors d'un traitement curatif et non préventif.

Comment se débarrasser des pucerons grâce aux coccinelles
Espèce de coccinelle à 7 points Coccinella septempunctata mangeuse de pucerons

Quelle coccinelle acheter pour se débarrasser des pucerons ?

Les adultes et les larves se nourrissent de pucerons, mais ce sont les larves les plus voraces. Les adultes ont d'autres sources de nourriture comme le pollen et sont donc moins dépendants des pucerons (ou d'autres proies à corps mou).


La coccinelle à 2 points Adalia bipunctata

La coccinelle Adalia bipunctata, aussi appelée coccinelle à 2 points, est la coccinelle la plus adaptée pour la lutte anti pucerons ! D'origine européenne et élevée en France, cette coccinelle est complètement adaptée à nos régions et à notre climat. Les larves de coccinelles Adalia bipunctata présentent l'avantage de pouvoir être utilisées pour lutter contre tous les types de pucerons et sur un large éventail de plantes et de cultures.


Cette petite coccinelle est très commune. La plupart sont rouges avec deux points noirs, mais certaines sont noires avec deux points rouges. Le niveau de rouge de la coccinelle dépend de ce qu'elle a mangé à son stade larvaire. La couleur pour une même espèce peut donc varier de orange à rouge profond.


La coccinelle à 7 points Coccinella septempunctata

Une autre alliée : la Coccinella septempunctata. La coccinelle à sept points est une espèce de coccinelles également très courante en Europe. De grande taille avec une forme presque ronde, elle possède 3 points sur chaque élytre et 1 tache scutellaire commune. C'est aussi une dévoreuse de pucerons et d'insectes à corps mou comme les psylles, aleurodes ou cochenilles.


La coccinelle Hippodamia undecimnotata, spéciale Laurier rose

Cas particulier pour le laurier rose : cette plante sécrète une sève particulière, toxique pour les coccinelles Adalia bipunctata. Il faut alors choisir une autre espèce pour cette plante : Hippodamia undecimnotata, aussi appelée coccilaure !

Comment éliminer les pucerons sans produit chimique ?

Le savon noir a déjà fait ses preuves sur de petites colonies de pucerons, à renouveler régulièrement il permet de réguler ces derniers et laisser la plante respirer. Mais si vous voulez une solution durable et efficace, commandez des oeufs ou des larves de coccinelles et lâchez-les sur vos plantes infestées. Selon la taille de votre plante et le nombre de colonies à éradiquer, choisissez parmi nos produits ci-dessous.

Comment déposer les coccinelles sur ses plantes ?

Les larves que vous recevez sont prêtes à se nourrir de pucerons dès qu'elles seront relâchés et à pondre des œufs dans les colonies pour lancer la prochaine génération de larves affamées !


Les coccinelles doivent être lâchées dès que possible après leur arrivée. Libérez-les sur le feuillage des plantes près des infestations de pucerons en les tapotant doucement hors du contenant. En cas de conditions météorologiques défavorables, telles qu'une chaleur extrême ou de fortes pluies, elles peuvent être stockées au frais pendant 2 jours maximum avant d'être libérées.


Comment libérer les coccinelles dans votre jardin ?

  1. Choisir la bonne heure : déposez les larves de coccinelles en soirée, lorsqu'il n'y a pas beaucoup de vent et que des pluies ne sont pas prévues la journée suivante.
  2. Humidifier généreusement votre zone de lâcher (aussi bien le feuillage que les tiges). Les coccinelles, après un transport souvent agité, vont vouloir boire dans un premier temps et se remettre de leur trajet.
  3. Lâchez les coccinelles en ouvrant la boite dans laquelle elles sont regroupées et déposez les larves à l'aide d'un pinceau sur les branches des arbres et des plantes à traiter de votre jardin.
  4. Enfin, soyez patients. Certaines coccinelles sont très voraces dès leur arrivée. D'autres ont besoin d'un petit temps d'adaptation pour se remettre de leur voyage.
  5. Dans tous les cas, n'achetez des coccinelles que si vous avez constaté la présence de pucerons. Si elles n'ont pas de quoi se nourrir en arrivant, elles sont vouées à mourir.
  6. Important : si vous avez auparavant traité la plante avec un insecticide ou traitement chimique, attendez au minimum 2 semaines avant de faire un lâcher de coccinelles.

Si vous optez plutôt pour les oeufs de coccinelle, ils peuvent éclore pendant le transport ou peu de temps après leur arrivée.

De la nourriture est mis à disposition dans les boîtes. Mais plus elles restent longtemps confinées, plus le risque de cannibalisme est grand. Une fois que les œufs ont éclos et que les petites larves de coccinelles noires sont visibles dans les contenants, il est temps de les libérer.

Acheter des coccinelles pour les déposer sur les colonies de pucerons

Invasion au jardin... Comment les pucerons arrivent sur les plantes ?

Les premières journées du printemps apportent souvent les signes d'un ravageur inesthétique : le puceron.


Chaleur et humidité sont les deux principaux facteurs d'apparition des pucerons. Ensuite, ils se déplacent grâce au vent et se reproduisent très vite, envahissant ainsi les plantes les unes après les autres.


Les pucerons sont de petits insectes mesurant généralement entre 1 et 4 mm. Ils peuvent être noirs, verts, rouges, bruns, jaunes ou bien encore bleuâtres. Ce qui est sûr, c'est qu'il existe une sorte de puceron pour chacune des plantes existantes.


Les pucerons se nourrissent de la sève des plantes, c'est à dire de son humidité. Quand ils sont peu nombreux, ils ne font pas beaucoup de dégâts. Mais dès que des grappes apparaissent, la plante perd son énergie, les feuilles se recroquevillent et jaunissent.


Ces petites créatures minuscules, vertes ou noires le plus souvent, peuvent faire des ravages importants sur les nouvelles pousses et feuilles tendres.

Fourmis et pucerons : quel rapport ?

Plus les dégâts sont importants, plus il est difficile de lutter contre les pucerons parce qu'ils se cachent à l'intérieur des feuilles recroquevillées. Souvent, la présence de fourmis est un indicateur d'une présence de pucerons.


Les pucerons déposent en effet sur les feuilles et les tiges leur "miellat". Le miellat est une substance collante qu'ils fabriquent à partir de l'humidité des plantes qu'ils ingèrent. Ce que l'on appelle miellat est en réalité les déjections des pucerons. Et les fourmis en raffole !


Les fourmis élèvent alors les pucerons dans le but de récolter leur miellat. En échange, elles transportent les pucerons vers les tiges où la sève sera la meilleure, et leur garantissent une certaine sécurité. Avant de traiter vos plantes envahies de pucerons avec des coccinelles, veillez tout d'abord à vous débarrasser des fourmis !


Si les fourmis n'étaient pas présentes pour manger le miellat des pucerons, des champignons se développeraient sur les plantes, tuant à la fois les pucerons et la plante concernée.


Si le miellat est éjecté et non récolté, il sera déposé sur les feuilles par le puceron. Les feuilles ainsi souillées par le miellat développent des champignons et maladies comme la fumagine, qui profite des sucres présents dans le miellat pour s'implanter et recouvrir les feuilles des plantes.


Les pucerons se reproduisent très vite. Les générations se succèdent en seulement 7 à 10 jours, une femelle pouvant porter jusqu'à 40 petits. Vous pouvez voir à quelle vitesse les populations peuvent s'accumuler, apparaissant presque comme par magie !

Elevage de pucerons par des fourmis
Des fourmis élèvent des pucerons pour se nourrir

Comment les coccinelles se reproduisent-elles ?

Le cycle de vie de la coccinelle commence par l'accouplement des coccinelles mâles et femelles, au printemps. Chaque espèce de coccinelle a ses propres phéromones pour attirer un mâle. Lorsqu'ils se retrouvent, le mâle saisit la femelle s'y accroche fermement.

Deux à trois mois après, les femelles choisissent une feuille et s'y installent pour pondre (elles ont tendance à pondre leurs œufs là où la nourriture est abondante). Elles pondent entre 100 et 400 œufs, jaune vif, qui éclosent au bout de 3 à 7 jours.


Les larves qui sortent des oeufs sont bleu foncé, presque noir. Elles sont déjà très voraces et se nourrissent de pucerons dès leur naissance. Plusieurs stades larvaires se succèdent pendant 3 semaines, puis les larves s'immobilisent pendant environ 8 jours pour faire leur nymphose. Elles atteignent alors leur stade adulte.


Il existe environ 90 espèces de coccinelles en France (et plus de 3000 dans le monde). Selon les espèces, les élytres sont rouges, noires ou jaunes, et tachées d'un nombre différents de points. Ce nombre n'indique pas l'âge de la coccinelle mais dépend simplement de son espèce. La coccinelle se déplace en marchant mais elle peut aussi voler quand c'est nécessaire.

Oeufs de coccinelle sous une feuille
Oeufs de coccinelle
Larve de coccinelles
Larve de coccinelle
Nymphe de coccinelle et imago
Nymphe de coccinelle
Coccinelle adulte à 7 points
Coccinelle adulte à 7 points
Abri refuge d'hiver pour l'hibernation des coccinelles
Refuge pour hibernation des coccinelles

Comment les coccinelles passent l'hiver ?

Les adultes passent l'hiver en hivernant, souvent en groupe. Les coccinelles sont des insectes à sang froid qui ont besoin d'une chaleur externe suffisante pour survivre. L'arrivée du froid signalera aux coccinelles qu'il est temps de chercher un endroit plus chaud pour passer l'hiver. Pendant cette phase d'hibernation, elles se rassemblent par centaines ou par milliers, pour créer un environnement plus chaud.


Une autre raison pour laquelle les coccinelles hibernent est simplement le manque de nourriture disponible. La plupart des ressources alimentaires qu'elles chassent habituellement (principalement les pucerons) disparaissent à l'automne.


Dès que les températures commencent à baisser, les coccinelles cherchent alors un endroit sombre et légèrement humide. Vous pouvez les trouver dans votre maison, dans la salle de bain, sous les écorces d'un arbre, dans les fentes d'un tronc ou sous un rocher dans le jardin par exemple.


Les coccinelles peuvent-elles survivre en hiver ? Absolument, comme beaucoup d'insectes, les coccinelles peuvent survivre aux mois d'hiver. A condition que l'hiver ne soit ni trop long, ni trop rude.


Si vous souhaitez aider les coccinelles à passer l'hiver, équipez-vous d'un abri à coccinelles !

Que mange une coccinelle ?

Les adultes et les larves de coccinelles mangent les pucerons, peu importe leur couleur : noir, vert, rose...

Mais elles mangent également d'autres insectes au corps mou, comme les acariens, les mouches blanches et les cochenilles !


Cela dépend essentiellement de l'espèce de la coccinelle. Par exemple, si vous souhaitez vous débarrasser de cochenilles farineuses ou pulvinaires, choisissez les coccinelles Cryptolaemus.

A lire aussi
Tous nos articles Fiches Conseils Traitements Naturels
1587 clients notent l'ensemble du site fr.jardins-animes.com : 4.8/5