Chers clients, le délai de préparation est de 7 jours. Merci pour votre confiance
menu
Mon panier

Fléau du jardin, les vers blancs s'attaquent principalement aux légumes à tubercule et aux racines des végétaux. Comment les reconnaître et s'en débarrasser de manière biologique ? Suivez le guide pour tout connaître sur ces ravageurs du jardin et du potager !


Qu'appelle-t-on les vers blancs ?

Les vers blancs qualifient communément les larves de hanneton et les larves d'otiorhynques qui dévorent les racines de nos plantes et de nos légumes, principalement en printemps et en été. Bien que toutes les deux responsables de grands dégâts au jardin et au potager, elles présentent quelques différences.


La larve de hanneton


Les trois espèces les plus courantes sont le hanneton de la Saint Jean, le hanneton commun et le hanneton foulon. Insecte coléoptère appartenant à la famille des Scarabéidés, cette larve est reconnaissable par sa couleur blanc crème et son corps complètement courbé. Elle présente une tache noire sur une de ses extrémités et sa tête marron foncé se trouve de l'autre côté de son abdomen. La larve de hanneton se déplace grâce à ses longues pattes. Elle peut mesurer jusqu'à 4cm à la fin du stade larvaire.


Le stade larvaire du hanneton dure 2 ans. La larve de hanneton commence par hiberner de la fin de l'été jusqu'à la fin du printemps. Elle s'enfonce alors dans le sol, entre 50cm et 70cm de profondeur. Elle remonte ensuite pour s'attaquer aux racines des plantations de nos jardins et potagers. Elle retourne en hibernation à l'automne jusqu'au printemps suivant. Puis, durant l'été, généralement en juillet, elle se cache de nouveau sous terre où se déroule la nymphose. Durant cette période, la larve se transforme peu à peu en hanneton adulte. Deux mois plus tard, le hanneton adulte sort de la nymphe, mais il ne remonte à la surface qu'au printemps d'après.


A l'âge adulte, ce coléoptère mesure entre 2 et 3cm, arbore une couleur brune, deux petites antennes sur la tête et deux paires d'ailes dures appelées élytres. Ces ailes l'empêchent de voler correctement, ce sont donc des insectes très maladroits qui s'écrasent souvent sur nos fenêtres. Une fois adulte, le hanneton a une durée de vie d'un mois environ. C'est pendant cette période qu'il va se reproduire et féconder les femelles qui peuvent pondre jusqu'à 20 oeufs dans le sol.

Que faire en cas de présence de larve de hanneton dans son potager ?
Larve de hanneton
Hanneton adulte dans son jardin mauvais signe
Hanneton adulte

La larve d'otiorhynque


Autrement appelée charançon ou Otiorhynchus, cet insecte ravageur est de couleur blanche. Sa tête est marron et luisante. Il ne possède pas de pattes, il avance donc en rampant. Son corps est légèrement courbé, et bien dodu. Il mesure entre 10 et 14mm.


Les femelles pondent jusqu'à 500 oeufs, directement dans les graines des plantes (noisettes, grains de blé…). La larve éclot directement dans cette graine, qu'elle mange de l'intérieur durant 1 mois environ. Le grain va finir par tomber, emportant avec lui la larve qui s'enfonce alors dans le sol. Elle passe l'hiver sous terre et ressort uniquement lorsqu'elle atteint le stade adulte.

Larve d'otiorhynque
Larve d'otiorhynque
Détecter la présence d'otiorhynque adulte au jardin
Otiorhynque adulte

Le charançon adulte s'attaque également aux plantes, en grignotant les bords de leurs feuilles. Il est surtout avide de rhododendrons et de fraisiers. Il mesure entre 8 et 10mm, il est donc difficile à repérer. Son corps est noir, sauf son abdomen qui est gris. Il possède deux longues antennes, et des élytres fusionnées qui l'empêchent de voler.


On dénombre près de 940 espèces d'otiorhynques en Europe. Parmi les plus répandues, on trouve le charançon de la vigne, l'otiorhynque de l'olivier et l'otiorhynque méridional. Bien que présentant quelques petites différences physiques, ils fonctionnent tous de la même manière en mangeant les extrémités des feuilles des plantes qu'ils attaquent.

Faut-il détruire les vers blancs présents dans le compost ?

En remuant votre compost, vous apercevez des vers blancs et vous pensez tout de suite que ce sont des larves de hanneton. Et pourtant, ce n'est pas le cas !


Dans votre compost se trouvent en fait des larves de cétoine. Ce petit insecte n'est pas du tout néfaste pour votre compost, au contraire. La larve de cétoine se nourrit de matière organique et accélère sa décomposition. On la trouve généralement dans des souches de bois mort ou dans des arbres creux, dans lesquels elle trouve du bois en décomposition. Elle se plaît également dans le compost, où elle trouve davantage de nourriture. Leur action en tant que larves permet l'obtention d'un compost plus homogène.


Pour reconnaître la larve de cétoine, voici quelques points à observer :

  • sa couleur blanche vire vers le gris, contrairement à la larve de hanneton qui tire plutôt vers le jaune, et la larve d'otiorhynque qui est toute blanche;
  • ses pattes sont toutes petites, tandis que celles du hanneton sont très grandes et que l'otiorhynque n'en possède pas;
  • sa tête est petite, ce qui n'est pas le cas pour les deux autres sortes de larves.


Reconnaître les larves de cétoine présentes dans le compost
Larves de cétoine

Les larves de cétoine sont sans danger pour vos plantes, car elles ne se nourrissent que de végétaux morts. On les appelle des saproxylophages. Votre jardin d'ornement et votre potager ne courent donc aucun risque en leur présence. Si vous apercevez des larves de cétoine dans votre potager, c'est que certains de vos plants sont abîmés ou morts.


A l'âge adulte, le cétoine est un coléoptère d'une belle couleur vert métallisé et d'une longueur variant entre 12 et 25mm. Il se nourrit principalement de roses, d'où son surnom de “hanneton des roses”. Mais il aime également les fleurs de lilas ou d'arbres fruitiers, voire même les fruits mûrs. Les cétoines favorisent la pollinisation des fleurs en transportant le pollen.


En tant que larves comme en tant qu'imago, les cétoines sont donc de vraies alliés pour la biodiversité !

Symptômes d'une attaque de vers blancs

Les larves de hannetons et d'otiorhynques sont particulièrement friandes des plantes potagères à tubercules et des légumes racines. Soyez donc particulièrement vigilants et observez vos plants pour détecter leur présence. Les vers blancs vivent sous terre, il est donc nécessaire de biner régulièrement pour s'assurer de leur présence lorsque vous constatez des dégâts sur vos plants.


Voici quelques exemples de plants pouvant être attaqués par des vers blancs :

  • la carotte
  • le navet
  • le fraisier
  • la pomme de terre
  • le camélia
  • les azalées
  • les primevères
  • les conifères

Le premier symptôme d'une attaque de vers blancs se situe au niveau des racines de vos plantes et légumes. En effet, les larves se situent au niveau du sol, elles ne grimpent pas sur les feuilles et se contentent de ce qui se trouve au sol. Observez les racines et le collet, c'est-à-dire la partie de la plante située entre les racines et la tige. Si ces zones sont grignotées, voire complètement sectionnées sur de jeunes plants, il s'agit probablement d'une attaque de vers blancs.

Dégâts des vers blancs sur une Heuchère
Dégâts des vers blancs sur une Heuchère
Dégâts des vers blancs sur une pelouse
Dégâts des vers blancs sur une pelouse

Le deuxième symptôme concerne la santé globale de votre plante. Si vous constatez qu'elle jaunit et se flétrit, c'est une conséquence de la détérioration de ses racines par les vers blancs. La plante pousse plus lentement, voire cesse complètement de se développer et finit par mourir si l'attaque est très importante. Si vous observez un dépérissement soudain de vos plants, il est probable que des vers blancs aient jeté leur dévolu dessus.


Les dégâts peuvent également être visibles sur de la pelouse. Si vous vous apercevez que votre gazon jaunit comme s'il souffrait de sécheresse et qu'il se détache par mottes, ce peut être également le signe d'une attaque de vers blancs. Pour éviter ce genre d'attaque sur la pelouse, veillez à tondre l'herbe assez haute.

Les moyens de lutte biologique

Il existe heureusement des traitements naturels pour détruire les vers blancs avant qu'ils ne détruisent vos plantations. Avant de considérer l'emploi de produits phytosanitaires, pensez d'abord à la lutte biologique !

Les auxiliaires


La petite faune peut être d'une grande utilité dans la chasse aux vers blancs. Mais quel animal mange les vers blancs ?


Les oiseaux et les chauve-souris en raffolent : prélevez manuellement les vers blancs repérés au pied de vos plants après avoir biné la terre, et posez-les dans une coupelle. Les volatiles ne tarderont pas à venir les manger. Les hérissons sont également friands de vers blancs, pensez à leur aménager un abri pour les accueillir au jardin. Laissez également une partie de votre jardin en jachères pour favoriser la biodiversité et ces petits auxiliaires bien utiles.


Bien que les taupes ne soient pas les meilleures amies des jardiniers, elles sont pourtant redoutables contre les larves de hannetons et d'otiorhynques. Les tolérer vous permet de contrôler l'invasion de vers blancs. Les poules sont également une bonne solution pour lutter contre les larves invasives : laissez-les se promener dans votre potager pour vous débarrasser des nuisibles.

Attirer les oiseaux dans son jardin pour éliminer les vers blancs présents dans le sol
Bergenia crassifolia, une plante qui attire les vers blancs pour les piéger

Les plantes comme alliées


Il est possible d'attirer les larves d'otiorhynques et de hannetons vers une plante en particulier afin de les éloigner des autres plants. La Bergénie à feuilles charnues (Bergenia crassifolia ou Oreilles d'éléphant) attire les vers blancs et agit donc comme un piège.


Il suffit de disposer des pots ou d'en planter dès le printemps. Laissez la plante attirer les larves et les adultes. A l'automne, vous pouvez soit noyer la plante et ses occupants, soit la brûler. Dans les deux cas, vous aurez détruit une grande partie des ravageurs. Cette solution est à privilégier lorsque l'attaque est identifiée sur une petite zone.


Une astuce de grand-mère consiste à disposer des feuilles de navets et de choux hachées autour des semis, à peine enterrées dans le sol. Elles ont la réputation d'être des répulsifs contre les vers blancs, tout comme les géraniums que vous pouvez planter près des plants à risque pour les protéger.

Beauveria brongniartii et Beauveria bassiana

Ces champignons sont des entomopathogènes : ils parasitent les vers blancs jusqu'à entraîner leur mort. Ils se fixent sur l'extérieur de la larve et se développent sous forme de filaments (autrement appelés hyphes). Le champignon finit par passer la barrière cutanée des larves et les tue.


On trouve difficilement ces champignons à la vente pour les jardiniers amateurs. Ils sont parfois vendus sous forme de grains inoculés par le champignon. Ces grains sont plantés dans le sol pour aider le champignon à germer et à attaquer directement les vers blancs. En France, leur vente n'est pas autorisée. Seule La Réunion a obtenu une autorisation spéciale pour traiter les cultures de cannes à sucre.

Les nématodes

La solution biologique la plus efficace contre les vers blancs consiste à arroser les cultures de nématodes Hb. Ces organismes microscopiques sont naturellement présents dans le sol mais en trop petite quantité pour pouvoir endiguer les attaques de vers blancs. Ce sont néanmoins de puissants parasites qui ciblent les larves de hannetons et d'otiorhynques, et ne sont donc pas dangereux pour la faune du jardin. Les nématodes pénètrent dans le corps des ravageurs et se multiplient à l'intérieur, ce qui entraîne leur mort en quelques jours seulement. Les vers passent alors d'une couleur blanche à une couleur brun rougeâtre. Lorsque les nématodes ont éliminé un ver blanc, ils le délaissent et cherchent une nouvelle proie.


Les nématodes ne parcourent pas de grandes distances, du fait de leur taille invisible à l'oeil nu. Ils peuvent faire jusqu'à 1 mètre en une saison, et ils ne peuvent se déplacer que si le sol est humide. Il est donc important de bien humidifier la terre avant et après l'application des nématodes.


Comment utiliser les nématodes ? Pour utiliser ces vers microscopiques, il faut mélanger la poudre dans laquelle ils sont conditionnés avec de l'eau, puis arroser la terre infestée de vers blancs avec ce mélange. Les nématodes se conservent 2 semaines seulement, il faut donc les commander peu de temps avant d'effectuer le traitement. Il ne sert à rien d'effectuer un arrosage préventif, les nématodes se déciment naturellement lorsqu'ils n'ont pas de vers blancs à éliminer.

A lire aussi
Tous nos articles Fiches Conseils Traitements Naturels
1485 clients notent l'ensemble du site fr.jardins-animes.com : 4.8/5